Μετάβαση στις πληροφορίες προϊόντος
1 από 11

AAA

Pendentif Bouddha. Tara verte. Tangka artisanal. Bélière Garuda

Pendentif Bouddha. Tara verte. Tangka artisanal. Bélière Garuda

Κανονική τιμή €780,00 EUR
Κανονική τιμή Τιμή έκπτωσης €780,00 EUR
Έκπτωση Εξαντλήθηκε
Ο φόρος συμπεριλαμβάνεται. Τα έξοδα αποστολής υπολογίζονται κατά την ολοκλήρωση της αγοράς.

Amulette protection de bouddhisme tibétain. Déité Tara sous sa forme verte (description ci dessous)

Dimension: 76.5/44/7.6mm. poids de 76 grammes

Pièce de collection bouddhiste, rare et exceptionnelle.

Travail entièrement artisanal

argent 925 poinçonné selon les normes internationale.

TANGKA ARTISANAL PEINT SELON LES TRADITIONS ANCIENNES DES ARTS REGONG

Véritable Tangka Regong traditionnel Le tangka est peint au temple de Longwu, appelé également Wutun.

Lamaserie tibétaine située dans la préfecture tibétaine de Rebkong , province de l'Amdo ,appelé Huangnan dans la province du Qinghai en Chine et se trouve à 186 km de Xining.

Centre réputé de peinture de thangka tibétaines. Les arts Regong ont été inscrits en 2009 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Les couleurs de ce tangka sont composées d'or pur et de minéraux broyés.

roue du dharma tournante au verso grâce à un roulement a bille de précision élaboré en Allemagne.

Agate dite nan hong (rouge du sud) du Yunnan en sertie clos dans les yeux de Garuda et à l'arrière du pendentif.

Turquoises naturelles de la province du Hubei également serties sur la roue du dharma

En tant que gemmologue diplômé de l'Institut National de Gemmologie (ING), Paris, France. Toutes nos matières sont expertisées et certifiées par nos soins

Les vitres protectrices sont réalisées en leuco saphir comme les montres haut de gamme

Béliére représentant Garuda

Garuda, homme-oiseau fabuleux de la mythologie hindouiste puis bouddhiste, fils de Kashyapa et de Vinatâ et frère d'Aruna, le conducteur du char du dieu Sûrya. C'est le vâhana, ou monture, du dieu Vishnu. Il est aussi considéré comme le roi des oiseaux. Au Tibet, Khyung (ཁྱུང) est le nom tibétain du Garuda. Venant de l'Inde, il fut assimilé au khading de la religion bön, l'aigle à cornes d'or. Le garuda noir est une divinité de l'école nyingmapa du bouddhisme tibétain que l'on tient pour supprimer les affections causées par les naga et esprits de la terre. Il est figuré sur les Lungta. Il est représenté dans l'iconographie de Shambhala par Chogyam Trungpa pour qui il est associé à une vitesse et une puissance importantes. Comme le phénix, il surgit des cendres de la destruction, il est indestructible.

Envoyé dans un écrin luxueux,

l'amulette est accrochée sur un mala de 108 perles d'obsidienne oeil celeste de 8mm de diamètre, cornalines, ambre royal et Agates sacrées tibétaines appelées DZI

TARA VERTE

Tara "la libératrice", "la salvatrice" et "l'étoile" est la principale déité de la compassion dans le Mahayana et le Vajrayana.

Regroupée dans les 10 Mahāvidyā, déesses regroupées sous le nom de Grande Sagesse dans l'hindouisme, elle prit de l'importance dans le bouddhisme indien à parait du VIème siècle, puis en à Java, au Cambodge et enfin au Tibet à partir du VIIIème siècle et surtout au XIème siècle avec la venue d'Atisa.

On la prit tout d'abord pour une émanation d'Avalokitesvara (Guan Yin), le Bodhisattva de la grande compassion, née d'un lotus poussé dans une larme de cette dernière. Elle fut ensuite mise à l'identique de Prajnaparamita et de verra tout comme elle attribuer le titre de "mère de tous les vainqueurs", popularisée surtout comme "la salvatrice" "celle qui fait traverser de l'autre côté".

Considérée comme "celle qui sauve des huit grandes peurs", elle est aussi la mère universelle de tout les êtres, protégeant les animaux et les plantes et règne sur les trois mondes la monde inférieur, la terre et les cieux.

Dans le Vajrayana Tara est en plus une déité d'élection (Yi Dam), capable de mener le pratiquant à l'Eveil parfait qu'elle incarne.

Dans la mouvance tantrique, elle se révèle un parfait Bouddha sous forme féminine. Tara fut introduite au Tibet par la princesse népalaise Tristün, épouse du roi Songtsen Gampo (569- 650) apportant avec elle une statue de santal de la déesse.

La tara verte est la forme principale d'ou proviendrait toutes les autres.

Προβολή όλων των λεπτομερειών
  • Paiement 100% sécurisé

    Option 3 fois sans frais avec Scalapay

  • Livraison gratuite France et international

    14 jours satisfait ou remboursé après livraison (voir nos conditions de vente)

  • Excellent service client

    Direct chat
    Whatsapp +33674049312

1 από 3

Customer Reviews

Be the first to write a review
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)