Passer aux informations produits
1 de 10

OS

Pendentif, amulette de protection bouddhiste, Tara verte. roue tournante au dos du bouddha, mantra tibétain au verso de l'amulette.

Pendentif, amulette de protection bouddhiste, Tara verte. roue tournante au dos du bouddha, mantra tibétain au verso de l'amulette.

Prix habituel €163,00 EUR
Prix habituel Prix promotionnel €163,00 EUR
En vente Épuisé
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

Pendentif, amulette de protection bouddhiste, tara sous sa forme verte (description ci dessous)

Roue tournante au dos du bouddha grâce à un système de roulement à bille de haute précisions élaboré en Allemagne. D

Dimensions du pendentif 46/40/7,8mm Poids de 33 grammes.

TARA VERTE

Tara "la libératrice", "la salvatrice" et "l'étoile" est la principale déité de
la compassion dans le Mahayana et le Vajrayana.

Regroupée dans les 10 Mahāvidyā, déesses regroupées sous le nom de Grande
Sagesse dans l'hindouisme, elle prit de l'importance dans le bouddhisme indien à
parait du VIème siècle, puis en à Java, au Cambodge et enfin au Tibet à partir
du VIIIème siècle et surtout au XIème siècle avec la venue d'Atisa.

On la prit tout d'abord pour une émanation d'Avalokitesvara (Guan Yin), le
Bodhisattva de la grande compassion, née d'un lotus poussé dans une larme de
cette dernière. Elle fut ensuite mise à l'identique de Prajnaparamita et de
verra tout comme elle attribuer le titre de "mère de tous les vainqueurs",
popularisée surtout comme "la salvatrice" "celle qui fait traverser de l'autre
côté".

Considérée comme "celle qui sauve des huit grandes peurs", elle est aussi la
mère universelle de tout les êtres, protégeant les animaux et les plantes et
règne sur les trois mondes la monde inférieur, la terre et les cieux.

Dans le Vajrayana Tara est en plus une déité d'élection (Yi Dam), capable de
mener le pratiquant à l'Eveil parfait qu'elle incarne.

Dans la mouvance tantrique, elle se révèle un parfait Bouddha sous forme
féminine. Tara fut introduite au Tibet par la princesse népalaise Tristün,
épouse du roi Songtsen Gampo (569- 650) apportant avec elle une statue de santal
de la déesse.

La tara verte est la forme principale d'ou proviendrait toutes les autres.

Afficher tous les détails
  • Paiement 100% sécurisé

    Option 3 fois sans frais avec Scalapay

  • Livraison gratuite France et international

    14 jours satisfait ou remboursé après livraison (voir nos conditions de vente)

  • Excellent service client

    Direct chat
    Whatsapp +33674049312

1 de 3